Un peu de crispation sur le terme "BIO" 

Le "Bio" se porte de mieux en mieux en France et aussi dans notre région et les économistes mesurent "la croissance du marché du bio" à plus de 10%. Est-ce là l'origine des crispations qui retombent sur les épaules de petits producteurs et de leur transformateurs qui doivent maintenant faire très attention à leur language sous peine de procès ? Le terme "Bio" devient au fil du temps un terme protégé ne servant à désigner que le "label". Son usage courant va devoir être bani de notre language.

De ce point de vue, l'histoire du procès du boulanger d'Amiens est enrichissante : suivez le lien !